webleads-tracker


Gaz : 96% de canalisation en Europe aptes à acheminer l'hydrogène, selon les distributeurs

Énergéticiens

Quelque 96% des canalisations de distribution de gaz européennes peuvent être converties pour le transport d'hydrogène, indique un rapport produit par une alliance de 90 distributeurs gaziers de 16 pays européens.

Le projet Ready4H2 regroupe 90 opérateurs d'infrastructures de gaz - comme le français GRDF - qui soutiennent la mise en place d'un marché intégré de l'hydrogène dans l'UE, et travaillent à créer "une vision commune de la transformation" de leur métier vers la neutralité climatique.

Selon ce rapport, l'essentiel des canalisations existantes seraient à même d'être converties pour transporter de l'hydrogène, dont l'UE compte favoriser le développement. Les réseaux étudiés alimentent aujourd'hui en gaz 67 millions de foyers, entreprises et sites industriels.

"Le fait que 96% des canalisations existantes exploitées par certains des plus grands distributeurs européens de gaz en Europe soient prêtes à être converties à l'hydrogène constitue un avantage considérable pour la transition écologique", estime Peter Kristensen, président de Ready4H2.

Et "en termes économiques, transporter de l'hydrogène par canalisation coûte quatre fois moins cher que par camion. Les infrastructures de gaz locales sont donc de bons investissements pour l'hydrogène", plaide-t-il.

L'hydrogène bas carbone bénéficie d'un engouement inédit, car il pourrait permettre de verdir l'industrie et les transports lourds, sujet clé si le monde veut atteindre la neutralité carbone en 2050. Mais ses coûts de production restent très élevés.

Du côté de la distribution, les partenaires de Ready4H2 deplorent pour leur part plusieurs obstacles, notamment l'absence de cadre réglementaire européen favorisant l'injection d'hydrogène dans les réseaux de gaz.

La législation de l'UE doit leur permettre d'exploiter des réseaux d'hydrogène dédiés, pour ne pas les limiter à injecter une part d'hydrogène dans les réseaux gaziers existants, appellent-ils.

Les Etats membres devraient aussi, selon eux, mandater les distributeurs de gaz sur des projets de distribution 100% hydrogène ou de mix gaz naturel/hydrogène, que celui-ci soit produit localement ou acheminé par le futur réseau de transport européen d'hydrogène.

© 2021AFP